?>

02 – Songe d’une nuit de TV

Suis-je fou ? Suis-je flou ? Aucun des deux, ou les deux.

Dans tous les cas, on s’en FOU ! Je crois que j’ai simplement envie de faire rire, en faisant de la musique, d’une part, et en, d’autre part, racontant des histoires.

Et cette histoire, elle est bien bonne. Il m’a suffit de regarder à nouveau la TV, durant cette nouvelle pandémie, pour me reconnecter à mon passé et à Paris, ville où j’ai vécu de 2006 à 2008. Dans le flou depuis pas mal d’années en Suisse, je ne savais plus où voguer. Pourtant, qu’est-ce que j’ai ramé. Point sur le lac, mais dans ma tête, à la recherche d’une île qui aurait pu passer pour imaginaire. Finalement, c’est en regardant BFM TV et ses nombreux directs dans Paris, que je me suis dit : « Et si j’y retournais ? » J’y suis allé, pour le 14 juillet et, le 13 juillet, jour de mon arrivée, jour où il est tombé des effluves de pluies comme il n’en était pas tombé depuis belle lurette, j’ai pleuré, des effluves de larmes comme il n’en était pas tombé depuis belle lurette. J’ai beaucoup ri, beaucoup pleuré, mais je m’y suis retrouvé. Moi, dans cette ville et dans ces sentiments que j’ai ressenti durant ces deux années. Au final, j’y habite et je me ré-habite. J’ai repris possession de mon esprit et cette musique en est simplement un témoignage rapide, qu’il fallait que je pose, non sur le papier, mais sur le clavier, aidé de ma souris. Aurélie, merci, tu m’as guidé sans le vouloir. Jean, toi aussi, même si je pense que tu aimes beaucoup trop les médicaments. Bref, merci la vie, et merci BFM TV ! (C’est là que vous rigolez !)

Une seconde fois, bonne écoute,
Monsieur E.